Natixis accompagne Trafigura Group en tant que joint sustainability coordinator du tout premier financement à critères RSE accordé au secteur du négoce de l’énergie et des matières premières

web_publication.show.description
Paris, France, 22 mars 2021

Trafigura Group Pte Ltd., qui figure parmi les plus grands négociants de matières premières au monde, a clôturé avec succès un financement conditionné à ses performances de développement durable, le tout premier jamais accordé à un acteur du négoce de l’énergie et des métaux. Cette opération conforte son objectif de s’imposer comme pionnier en matière de responsabilité sociale dans son industrie. Natixis a participé au montage en tant que joint sustainability coordinator.

Cette facilité de crédit renouvelable (« European RCF ») se compose d’un crédit renouvelable syndiqué multidevise d’un montant de 1,9 milliard de dollars, daté du 6 mars 2020 et valable un an, et d’une option de prolongation de trois ans portant sur une tranche de 3,6 milliards de dollars de la facilité de crédit renouvelable étendue de 2018, qui prolonge le financement d’un an et maintient une échéance de trois ans. 

La tranche à un an et la tranche à trois ans sont toutes deux structurées sous la forme d’un crédit syndiqué conditionné à des critères RSE, conformément aux Principes applicables aux financements à critères de développement durable de la LMA. Dans ce cadre, le taux d’intérêt que paiera Trafigura au titre des facilités de crédit diminuera ou augmentera en fonction des progrès réalisés par le groupe sur trois indicateurs de performance clés qui sont importants dans le secteur des matières premières et de son propre profil commercial, tout en répondant à de grandes problématiques de développement durable.

Selon le premier indicateur, Trafigura devra réduire ses émissions de gaz à effet de serre pendant la durée du crédit (objectifs chiffrés pour les Périmètres 1 & 2, celui du Périmètre 3 devant être fixé d’ici à fin 2023). Le deuxième indicateur porte sur l’extension à toute son activité de négoce de métaux du programme d’approvisionnement responsable existant au sein de Trafigura. Le troisième indicateur fixe des objectifs de développement des capacités de la société dans les énergies renouvelables. Un auditeur développement durable, reconnu internationalement, vérifiera chaque année les paramètres du groupe ainsi que son rapport RSE annuel.

Cette intégration proactive des critères de développement durable à ses conditions de financement fait de Trafigura le tout premier négociant mondial de matières premières à démontrer de manière tangible sa détermination à atteindre des objectifs ambitieux en matière environnementale et d’approvisionnement responsable, de réduction de son empreinte carbone et de diversification de sa base d’actifs au profit des énergies renouvelables.

« La transition énergétique joue un rôle central dans le dialogue stratégique que nous entretenons avec nos clients du secteur de l’énergie et des ressources naturelles à l’échelle mondiale. Les négociants sont des acteurs clés de la chaîne d’approvisionnement en matières premières et rien ne peut se faire sans eux. Nous sommes très fiers d’accompagner et de soutenir Trafigura dans cette opération stratégique historique », déclare Frank Pluta, responsable mondial énergie et ressources naturelles de la Banque de grande clientèle de Natixis.

« Ce financement, à la pointe de l’innovation de la finance durable, va sans aucun doute ouvrir la voie à d’autres montages similaires dans le domaine du financement du secteur des matières premières », ajoute Olivier Ménard, directeur exécutif au sein de l’équipe origination & conseil du Green & Sustainable Hub de la Banque de grande clientèle de Natixis.

Le marché a très bien accueilli les critères de développement durable intégrés à ce financement, qu’il a correctement interprétés comme des facteurs d’amélioration du positionnement RSE de la société et de sa capacité à transformer son activité pour réduire son empreinte environnementale.

Fichier attaché

Contact presse