Natixis constitue la Banque de Grande Clientèle au service des acteurs de l’économie

Paris, France, 2 août 2012

Pour remplir efficacement son rôle dans le financement des acteurs de l’économie et fournir les meilleurs services à ses clients, Natixis parachève la transformation de son modèle économique en créant la Banque de Grande Clientèle. Elle concrétise ainsi sa vision de l’avenir en posant les bases d’une banque exclusivement dédiée aux clients et adaptée à Bâle 3.

Confrontée, comme l’ensemble du secteur bancaire, à un changement durable et profond des conditions d’exercice de ses métiers, Natixis finalise la transformation engagée en 2009 dans le cadre de son plan stratégique New Deal, en faisant évoluer sa Banque de Financement et d’Investissement vers une Banque de Grande Clientèle au service des grands corporates, des institutions financières, du secteur public et des réseaux du Groupe BPCE.

 

Constitution de la Banque de Grande Clientèle

La constitution de la Banque de Grande Clientèle repose sur trois principes : placer la relation clients au cœur du développement, déployer le modèle « Originate to Distribute » et développer l’efficacité collective.

 

La Banque de Grande Clientèle sera composée de deux directions, chacune placée sous la responsabilité d’un membre du Comité de Direction Générale :

la direction « Relations clients et Conseil » permettra d’étendre l’offre de conseil, ainsi que les activités d’Equity Capital Market, et de renforcer les synergies en continuant de développer un Coverage mondial et transversal qui couvre tous les métiers de Natixis.

la direction « Financements et Solutions de Marché » permettra d’optimiser l’offre produits via la mise en œuvre d’une plateforme de distribution structurée autour du modèle « Originate to Distribute ». En fluidifiant les relations entre les différentes équipes de la chaine de valeur, de l’origination à la distribution, avec une gestion active du bilan, cette plateforme accompagnera les clients en rapprochant les besoins des emprunteurs de ceux des investisseurs.

En complément, pour optimiser l’efficacité des processus opérationnels, Natixis crée une nouvelle direction des Opérations et des systèmes d’information (COO) qui pilotera de manière coordonnée les projets d’infrastructures informatiques et techniques de Natixis, ainsi que les équipes de contrôle opérationnel et de gestion des opérations de la Banque de Grande Clientèle.

La mise en œuvre de ces évolutions sera effective dès que la définition de la nouvelle organisation aura été précisée et aura fait l’objet d’une information des partenaires sociaux.

 

Nominations au sein du Comité de Direction Générale

Pour mettre en œuvre cette dernière étape de sa transformation, Natixis procède à des nominations au sein de son Comité de Direction Générale :

Luc-Emmanuel Auberger est nommé responsable de la direction des Opérations et des systèmes d’information (COO) ; il était précédemment directeur Finances et Risques de Natixis.

Jean Cheval est nommé responsable de la direction Finances et Risques ; il était précédemment responsable de la direction Dette et financements de la BFI.

Olivier Perquel est nommé responsable de la direction Financements et Solutions de Marché ; il était précédemment directeur de la Stratégie et de la GAPC.

Marc Vincent est nommé responsable de la direction Relations Clients et Conseil ; il était précédemment président de Mediobanca France.

 

Ces nominations s’intègrent dans la stratégie de transformation du modèle économique de Natixis engagée depuis 2009 et s’inscrivent dans une dynamique de développement rentable.

Luc-Emmanuel Auberger débute sa carrière en 1985 en tant qu’auditeur financier chez Deloitte & Touche. Il rejoint le Crédit Lyonnais en

1994 et y occupe successivement différents postes avant d’être nommé en 2001 responsable des finances, de l’informatique et des opérations de

la BFI. En 2003, il intègre Calyon, où il occupera à partir de 2005 le poste de directeur financier, avant d’être nommé en 2006 directeur général

des finances et membre du comité exécutif du Groupe Dexia. Il rejoint Natixis en 2009 en tant que directeur finances et risques, membre du

comité de direction générale et du comité exécutif.

Luc-Emmanuel Auberger, 50 ans, est diplômé de l’ESSEC.

Jean Cheval débute sa carrière en 1975 au BIPE (Bureau d’Information et de Prévision Economique), et rejoint en 1979 le Commissariat Général du Plan en tant que chargé de mission. Il entre en 1983 à la banque Indosuez, où il occupe successivement plusieurs postes de direction avant d’être nommé directeur général en 1999 de Credit Agricole Indosuez. En 2002, il devient directeur général de la Banque Audi France et Suisse. Il intègre Bank of Scotland France en 2005 en tant que directeur général puis rejoint Natixis en 2009 en tant que responsable de la direction Dettes et financements de la BFI, membre du comité exécutif de la banque. Depuis juillet 2011, il cumule cette fonction avec celle de responsable de la zone EMEA.

Jean Cheval, 63 ans, est diplômé de l’Ecole Centrale de Paris et de l’Université de Californie, Berkeley.

Olivier Perquel débute sa carrière en 1987 en tant qu’analyste fusions-acquisitions internationales à New York chez Lazard Frères. Il devient directeur exécutif, en charge des fusions acquisitions, chez Goldman Sachs à Londres en 1994, avant d’être nommé au même poste chez Merrill Lynch en 1999. En 2002, il prend en charge l’analyse, la gestion et le management de différents fonds alternatifs européens de Merrill Lynch. Il rejoint Natixis en 2009, en tant que conseiller auprès du directeur général, puis est nommé directeur de la stratégie et de la gestion active des portefeuilles cantonnés. Il est membre du comité de direction générale et du comité exécutif de Natixis. Olivier Perquel, 49 ans, est diplômé de HEC.

Marc Vincent débute sa carrière en 1983 au Crédit du Nord à la direction des grandes entreprises. En 1986, il rejoint Citibank France en tant que vice président Corporate Finance, avant d’intégrer Credit Suisse First Boston en tant qu’administrateur et responsable Corporate Finance. En 1996, il est nommé directeur général de Schroders France, puis responsable des marchés européens de capitaux et membre du comité exécutif de Schroders à Londres. En 2000, il est nommé responsable des activités de banque d’affaire de Schroder Salomon Smith Barney France, puis de Citigroup France. En 2004, il devient Président de Mediobanca France, membre du comité des affaires et de la stratégie de Mediobanca S.p.A. Marc Vincent, 54 ans, est diplômé de l’ESCP et de l’IEP de Paris.

Directeur Général :

Laurent Mignon

 

Membres du Comité de Direction Générale :

Luc-Emmanuel Auberger, Aline Bec, Jean Cheval, Alain Delouis, Jean-Yves Forel, André-Jean Olivier, Olivier Perquel, Pierre Servant, Marc Vincent

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Fichier attaché

Contacts Presse