Natixis et EDHECinfra s’associent pour évaluer l'impact des critères ESG sur les investissements en infrastructures

Paris, France, 7 octobre 2019

Ce nouveau projet de recherche inédit vise à mesurer et indexer l’impact des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) sur les investissements en infrastructures

Natixis et EDHECinfra lancent aujourd’hui une nouvelle chaire de recherche sur trois ans, menée par l’équipe à l’origine de la plateforme d’indexation des infrastructures non cotées. Cette chaire a pour objet d’établir des mesures applicables, comparatives et documentées de l’impact et du profil de risque des critères sociaux et environnementaux sur les investissements en infrastructures.

Le terme ESG fait référence aux critères utilisés pour mesurer le caractère durable et éthique d'un investissement dans une entreprise ou une activité. Malgré sa pertinence dans le monde financier actuel, il existe peu de mesures globales et systématiques permettant aux investisseurs d’appréhender les critères ESG et les risques connexes.

La première mission de cette chaire de recherche consistera à produire une analyse complète et synthétique des standards de reporting des critères ESG par les sociétés d’infrastructure, et à dresser un bilan exhaustif des impacts et des risques ESG potentiels. Par la suite, en utilisant l’intelligence artificielle, l’équipe d’EDHECinfra compte créer de nouvelles bases de données sur les risques et impacts ESG pour les investissements en infrastructures, y compris la création d’un indice d’acceptabilité sociale des infrastructures, et un indice de leur exposition aux risques physiques liés au changement climatique.

« Les investissements en infrastructures ont de la valeur parce qu’ils sont utiles à long terme. Les critères environnementaux et sociaux ont un impact significatif sur cette valeur, mais nous n’évaluons aujourd'hui ni comment, ni dans quelle mesure. En compilant les informations existantes avec de nouvelles données, à l'aide entre autres de l'intelligence artificielle et grâce à notre connaissance pointue des actifs et des investissements en infrastructures, nous comptons construire un nouvel espace de connaissances appliquées », affirme Frédéric Blanc-Brude, directeur d’EDHECinfra.

« Nous nous intéressons à l’effet positif des infrastructures dites résilientes sur l'économie et pour les investisseurs, en particulier dans des domaines comme les conséquences du changement climatique et l'acceptabilité sociale de ces investissements. In fine, cette connaissance aura aussi un impact sur les critères de sélection d’actifs des investisseurs et sur leur traitement prudentiel », explique Anne-Christine Champion, responsable mondiale de Real Assets, à la Banque de grande clientèle de Natixis.

Le partenariat de recherche entre Natixis et l’EDHEC a débuté en 2012. Cette association entre chercheurs académiques et opérationnels a produit de nombreux résultats de recherches et applications industrielles Avec le soutien de Natixis, l’institut de recherche EDHECinfra a mis au point de nouvelles méthodes pour comprendre et modéliser le risque de crédit lié à la dette privée d’infrastructures, établi une série de benchmarks basés sur 20 ans d’investissements et permis une meilleure intégration de cette classe d’actifs dans la gestion prudentielle comme Solvabilité-II.

EDHECinfra existe pour répondre à une seule question : pourquoi l'infrastructure a-t-elle de la valeur ? Cette valeur peut être financière, économique ou sociale et justifie leur développement. Pour répondre à cette question, EDHECinfra collecte des données, développe des méthodes d’évaluation d’actifs et produit de la recherche appliquée. En 2019, EDHECinfra a lancé une série d’indices et de benchmarks sur la performance ajustée pour le risque des investissements privés en equity et en dette d’infrastructures. En développant la plus importante base de données mondiale sur les investissements d'infrastructure, associée à une technologie de pointe permettant d'estimer la valeur de marché d'actifs non liquides, EDHECinfra est devenue une référence pour les investisseurs dans ce secteur. EDHECinfra développe à présent des mesures des risques et impacts ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) inhérents aux investissements en infrastructures, y compris l'acceptabilité sociale, les risques physiques liés au changement climatique et l'utilité des d’infrastructure, toutes choses qui déterminent, ou non, si une infrastructure a de la valeur à long terme.

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Fichier attaché

Expert

Contacts Presse

Sujet lié