Natixis et La Banque Postale donnent naissance à un leader de la gestion d’actifs en Europe

Paris, France, 29 juin 2020

Ce 28 juin 2020, Natixis et La Banque Postale ont signé l’accord de rapprochement des activités de gestion de taux et assurantielle annoncé en décembre 2019, marquant la création d'un leader européen, avec plus de 415 Mds € d’encours sous gestion pour le compte de grands clients institutionnels à fin mai 2020.

La réalisation de l’opération de rapprochement des activités de gestion de taux et assurantielle d’Ostrum Asset Management et de La Banque Postale Asset Management au sein d'une société commune est prévue pour le 4e trimestre 2020, sous réserve de l’obtention des autorisations requises auprès des autorités réglementaires compétentes.

Une gouvernance équilibrée

L’entité commune sera détenue à 55 % par Natixis (à travers sa filiale Natixis Investment Managers) et à 45 % par LBP (à travers sa filiale LBP Asset Management), dans le cadre d’une gouvernance équilibrée.

Philippe Setbon, actuel directeur général d’Ostrum AM, dirigera la future société. Mathieu Cheula, qui deviendra membre du directoire de La Banque Postale AM à compter du 1er septembre prochain, assurera la direction générale déléguée de la future entité commune et rejoindra Ostrum AM à compter du closing de l’opération.

Aux côtés de Philippe Setbon et Mathieu Cheula, le comité exécutif de l’entité commune sera composé de professionnels reconnus de la gestion d’actifs, issus tant d’Ostrum AM que de LBP AM :

  • Ibrahima Kobar, directeur des gestions
  • Guillaume Abel, directeur du développement
  • Valérie Derambure, directrice finances, stratégie et transformation
  • Julien Raimbault, directeur opérations & IT/technologies
  • Emmanuelle Portelle, directrice de la conformité et du contrôle interne
  • Rémi Ardaillou, directeur des risques
  • Sylvie Soulère Guidat, directrice des ressources humaines 

Le rapprochement des équipes au sein d’Ostrum Asset Management est envisagé au 4e trimestre 2020.

Un acteur à vocation européenne

Ce projet, majeur et transformant pour l’industrie de la gestion d’actifs, répond aux grandes tendances de marché. Avec 415 milliards d’euros sous gestion dès sa constitution, la nouvelle entité aura des ambitions fortes en Europe continentale. Concentrée sur les besoins des investisseurs institutionnels opérant avec des contraintes de passif : assureurs, fonds de pension et corporates, la société de gestion aura un rôle clé de consolidation à jouer sur le marché européen dans les prochaines années et cherchera rapidement une croissance significative des volumes. Grâce à l’atteinte d’une taille critique sur le marché, elle disposera d’une capacité d'innovation continue pour ses clients. L’optimisation de son modèle opérationnel couplé aux fortes perspectives commerciales offertes par ce rapprochement, devra par ailleurs permettre le renforcement de la rentabilité de la société commune.

Une offre de gestion et de services, résolument « orientée clients »

Le nouvel ensemble proposera à ses clients une offre duale : la gestion d’actifs et la prestation de services. La société répondra ainsi aux nouvelles attentes des investisseurs souhaitant revoir leurs business models avec, à la fois une gestion taux et crédit, à vocation 100 % ISR & ESG, et la prestation de services technologiques et opérationnels compétitifs. La société de gestion aura par ailleurs vocation à placer le client au centre de son organisation. Ainsi, une équipe de « Key Clients Relationships Managers » pilotera l’ensemble de la relation clients, que ce soit sur des problématiques de gestion ou de prestation de services pour offrir la meilleure expérience possible.

Philippe Setbon, directeur général Ostrum Asset Management

Philippe Setbon a commencé sa carrière en 1990 comme analyste financier chez Barclays Bank à Paris. Entre 1993 et 2003, Philippe a travaillé au sein du Groupe AZUR-GMF, d’abord comme gérant actions européennes, puis comme responsable de la gestion des actifs. Il est ensuite entré chez Rothschild & Cie Gestion en tant que responsable de la gestion des portefeuilles d’actions avant de rejoindre le Groupe Generali en 2004 où il a occupé plusieurs postes de direction, dont celui de directeur général de Generali Investments France et de CEO de Generali Investments Europe Sgr, et Chief Investment Officer du Groupe Generali. Il a rejoint Groupama en 2013 en tant que CEO de Groupama Asset Management. Philippe Setbon est vice-président de l’Association française de la gestion financière (AFG). Philippe est titulaire d’une maîtrise en finance de Paris-Dauphine, d’un diplôme d’études supérieures (DESS) en finance de Paris-Dauphine et est diplômé de la Société Française des Analystes Financiers (SFAF).

Mathieu Cheula, membre du Directoire de LBPAM en charge de l’Informatique et des Opérations

Mathieu Cheula est, depuis octobre 2016, Président du Directoire de SOFIAP, filiale de La Banque Postale et du Groupe SNCF et société de financement opérant sur le marché affinitaire des personnes physiques. Il a rejoint La Banque Postale en février 2011, comme Directeur du Contrôle de gestion Groupe, fonction qu’il a occupée pendant 4 années. Il a été ensuite directeur des Centres d’affaires de la région Ile de France Sud, sur la clientèle des Pros, des PME et des ETI.

Mathieu Cheula a une expérience de 15 années dans le secteur bancaire et financier. Il a exercé plusieurs fonctions au sein du Groupe Natixis, à la direction de la stratégie d’abord, puis comme Secrétaire général de la direction des Marchés de capitaux en 2007 et 2008, enfin comme Directeur adjoint du Contrôle de gestion Groupe.

Mathieu Cheula a commencé sa carrière au sein du Ministère des Affaires Sociales en charge de sujets relatifs à l’assurance maladie, la protection santé complémentaire et les professionnels de santé libéraux.

Mathieu Cheula est diplômé d’HEC, de l’IEP de Paris et ancien élève de l’ENA. Il est titulaire du CIIA depuis 2009 (SFAF).

Ibrahima Kobar, directeur des gestions

Ibrahima Kobar débute sa carrière en 1989 en tant que statisticien au service des études économiques bancaires et financières de la Société Générale. En 1991, il rejoint la Midland Bank en qualité d’actuaire/gérant de taux. En 1994, il intègre Ixis Asset Management en qualité de gérant de portefeuilles assurance au sein du département de gestion obligataire. En 1998, il devient responsable de la gestion assurance et de la gestion dérivés et produits structurés, puis en 2007 directeur de la gestion obligataire et membre du comité exécutif. En 2010, il est nommé directeur de la gestion taux de Natixis Asset Management. En 2012, il devient codirecteur des gestions de Natixis Asset Management, en charge des Taux. En 2017, il est nommé Directeur général délégué, directeur des gestions en charge des obligations et actions.

Ibrahima Kobar est actuaire diplômé de l’Institut de Statistiques de Paris (ISUP) et membre de l’Institut des Actuaires Français (IAF). Il est également titulaire d’un CFA® (Chartered Financial Analyst).

Guillaume Abel, directeur du développement

Diplômé de l’Institut Européen de Management International, Guillaume Abel a débuté sa carrière en 1991 à la Banque Indosuez où il a successivement occupé des postes à la Direction des Financements Complexes d’Actif, au Contrôle de Gestion, puis à la salle de marché en tant qu’opérateur sur le desk obligataire. Il rejoint Indosuez Asset Management (Amundi) en 1997 pour prendre en charge la Mesure de Performance, puis le Reporting.

Nommé Directeur Général de CAAM Luxembourg (Amundi) en 2004, il participe au lancement de Fund Channel dont il sera le Managing Director de 2005 à 2009.

Il est ensuite nommé Responsable du Service Client d’Amundi en 2009 avant de prendre la direction globale du Marketing en 2013.

Il rejoint Candriam en 2014 où il occupe la fonction de Global Head of Marketing et membre du Comex. En septembre 2017 il rejoint LBPAM en tant que Responsable du Développement et membre de l’Executive Board.

Valérie Derambure, directrice finances, stratégie et transformation

Valérie Derambure débute sa carrière en 1986 chez Deloitte Audit avant de rejoindre le Groupe CPR fin 1988, d’abord comme chef de projet puis en tant que responsable du contrôle de gestion. En 1994, elle est nommée directrice financière de la filiale américaine du groupe à New York. Par la suite, elle exerce la fonction de directrice du contrôle de gestion, d’abord au CIC Paris, puis chez CDC IXIS Capital Markets. Elle rejoint Natixis en 2004 en tant que directeur du contrôle de gestion, puis directeur financier adjoint. En 2009, Valérie est nommée Directeur de l’organisation et de l’efficacité opérationnelle. Enfin, elle rejoint en 2011, la Banque Privée 1818 en tant que directeur général adjoint en charge des Finances, des Risques, des Ressources Humaines et du Secrétariat Général. À compter du 3 avril 2017, Valérie Derambure est nommée Directrice générale déléguée de Natixis Asset Management en charge des finances et opérations.

Valérie Derambure est diplômée de l'ESCP.

Julien Raimbault, directeur opérations & IT/technologies

Diplômé de l’école supérieure d’électricité (CentraleSupélec), Julien Raimbault a débuté sa carrière en 2001 par une expérience de consultant chez SOFTEAM Cadextan, cabinet spécialisé dans les projets informatiques pour la finance. Il y est ensuite nommé Manager en 2003.

En 2005, il intègre les activités de gestion structurée d’Amundi (anciennement Crédit Agricole Asset Management), dans lesquelles il passe plus de 9 ans, d’abord comme gérant de fonds garantis, puis comme spécialiste en structuration et ingénierie financière.

Il rejoint La Banque Postale Asset Management en 2014 en tant que Chief Operating Officer de la gestion, en charge des projets transverses et responsable des équipes de négociation. En 2016, LBPAM lui confie également la fonction de Chief Digital Officer, avec l’objectif de définir et mettre en œuvre la stratégie de transformation digitale de l’entreprise. En 2019, il est nommé Chief Operating Officer et Chief Digital Officer, en charge de la stratégie digitale, ainsi que des équipes de négociation et des directions des opérations, du data management et des systèmes d’information.

Emmanuelle Portelle, directrice de la conformité et du contrôle interne

Emmanuelle Portelle a débuté sa carrière en 1987 chez Coca Cola en contrôle de gestion, avant de rejoindre, en 1988, la Banque Internationale de Placement en tant qu’arbitragiste sur les taux sur le marché européen. Elle rejoint ensuite, de 1993 à 2005, la Caisse des dépôts de Consignations sur des fonctions diverses, telles que Market maker sur les obligations, Contrôleur des risques et résultats des activités « fixed income » de la salle des marchés et Auditeur interne du Groupe spécialisé sur les activités de marché et de gestion d’actifs. En 2005, elle intègre Natixis Investment Managers en tant que Senior Compliance Officer sur les entités françaises. Elle devient ensuite Directeur adjoint Compliance, Risk Management et Audit Interne en charge de l’Europe ; son rôle s’élargit ensuite à l’Asie en 2012. En 2017, son rôle intègre dans son périmètre la couverture de l’activité private equity sur le volet compliance, risk management et audit interne. Emmanuelle est titulaire d’un Bachelor in Business Administration du MBA Institute de Paris et d’un Master in Business Administration de la George Washington University de Washington, D.C.

Rémi Ardaillou, directeur des risques

Rémi Ardaillou a débuté sa carrière en 1995 chez Natexis Banques Populaires où il a successivement occupé les postes d’Ingénieur financier à la Direction des Marchés de Capitaux Middle Office, puis d’Opérateur de marché sur les desks Trésoreries – Dérivés Devises. En 2000, il intègre Efiposte (Groupe La Poste), en tant que Responsable pôle Modélisations, analyses et stratégies au sein de la Direction de la Gestion Actif Passif.

À partir de 2006, au sein de la Banque Postale, Rémi Ardaillou assume les fonctions de Directeur Pilotage Gestion Financière, puis de Directeur Salle des Marchés au sein de la Direction des Opérations Financières et, à partir de 2017, celles de Directeur de mission au sein de l’Inspection Générale. En avril 2019, il devient Directeur Risques, Conformité et Contrôle Interne, puis Secrétaire général, au sein de la Banque Postale Asset Management.

Rémi Ardaillou est diplômé de l’École Centrale de Lyon et de HEC.

Sylvie Soulère Guidat, directrice ressources humaines

Sylvie Soulère Guidat a débuté sa carrière en 1988 chez Crédit Lyonnais où elle a notamment occupé les postes d’Analyste et de Chef de projet Capital Markets.

Elle poursuit sa carrière à la Caisse des Dépôts et Consignations en tant que Responsable maîtrise d’ouvrage puis Secrétaire général Asie à Tokyo.

Elle rejoint Natixis en 2000 pour y être successivement Secrétaire général de CDC Ixis Securities, adjointe à la Directrice des ressources humaines de CDC Ixis CIB, puis Directrice des ressources humaines Asie à Tokyo, Directrice des ressources humaines de la BFI à Paris et devient, en 2010, Secrétaire général de la banque de Grande Clientèle pour la région Asie-Pacifique. Elle devient Directrice des ressources humaines de Natixis Asset Management en 2017.

Sylvie Soulère Guidat est diplômée de l’École Nationale Supérieure d'Électrotechnique, d'Électronique, d'Informatique, d'Hydraulique et des Télécommunications de Toulouse. Elle possède également la certification ICF (International Coach Federation) de coaching.

La Banque Postale, forme avec ses filiales dont CNP Assurances, un grand groupe de bancassurance, filiale du Groupe La Poste, présent sur les marchés de la banque de détail, de l’assurance, de la banque de financement et de la gestion d’actifs. La Banque Postale accompagne ses clients – particuliers, entreprises, professionnels, associations et acteurs du secteur public local – avec une gamme complète de services accessibles à tous. Banque de proximité, 1er prêteur bancaire des collectivités locales, elle est présente sur tout le territoire avec plus de 17 000 points de contacts dont 7 600 bureaux de poste, tout en développant une offre numérique, notamment avec sa banque 100 % mobile Ma French Bank. Banque et citoyenne, pionnière d’une finance responsable, elle est en charge d’une mission de service public d’accessibilité bancaire portée par le Livret A.

 La Banque Postale, c’est :

- 5,647 Mds d’€ de PNB

- 1,059 Md d’€ de Résultat avant impôt

- 780 M€ de Résultat Net Part du Groupe

- 10,5 millions de clients actifs

- 1,5 million de clients bénéficiaires de la mission d’accessibilité bancaire

- 1,6 million de clients financièrement fragiles

- 685 000 clients patrimoniaux

- plus de 350 000 clients personnes morales et acteurs publics locaux 

- 1re banque française et 2e banque au monde pour ses performances extra-financières (selon l’ISS-ESG)

                                                                      Chiffres à fin 2019

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Fichier attaché

Contact Presse

Sujet lié