Natixis Interépargne : résultats du Baromètre de l’abondement et des versements dans les plans d’épargne salariale

Paris, France, 9 novembre 2009

Natixis Interépargne publie le Baromètre de l’épargne salariale du premier semestre 2009, véritable observatoire du comportement des entreprises et de leurs salariés en matière de versements dans un dispositif d’épargne salariale. Quatrième édition de ce baromètre semestriel créé début 2008, la dernière publication compare les résultats du premier semestre 2009 à ceux des premiers semestres 2007 et 2008.

Tendance générale au 1er semestre 2009

Au premier semestre 2009, les salariés restent nombreux à effectuer un versement abondable dans leurs dispositifs d’épargne salariale et ce malgré la crise financière.

La participation pouvant désormais être abondée dans le PEE comme dans le PERCO (loi du 3 décembre 2008 en faveur des revenus du travail), une analyse séparée des montants et abondements a été réalisée pour les investissements de la participation dans le PEE et le PERCO.

Les montants et abondements versés dans le PEE sont globalement en légère baisse par rapport au premier semestre 2008 (respectivement -1,8% et -1,7%). Cette tendance est plus marquée pour les grandes entreprises (respectivement -10,8% et -13,7%). On note en revanche la poursuite de la tendance déjà observée, à savoir un report vers le PERCO, privilégié par les salariés.

 

 

Une préférence toujours marquée pour le PERCO

Comme les années précédentes, la préoccupation des entreprises et des salariés face à l’enjeu de la retraite les conduit toujours à préférer le PERCO au PEE.

Cette tendance se confirme au premier semestre 2009, l’abondement moyen versé par les entreprises dans un PERCO s’élevant à 1 369 € (622 € pour les grandes entreprises).

Malgré la crise et l’érosion du pouvoir d’achat, les salariés ont, quant à eux, privilégié les comportements d’épargne, avec une hausse significative des montants épargnés par les salariés des grandes entreprises : +10,3% à 901€.

Les entreprises ont commencé à instaurer l’abondement de la participation investie dans le PEE, possibilité qui leur est offerte depuis la loi du 3 décembre 2008. A ce jour, les PME ont davantage utilisé cette possibilité que les grandes entreprises. Si l’on observe l’ensemble des participations abondées, on constate que le montant moyen versé à chaque bénéficiaire par les entreprises au titre de l’abondement de la participation s’élève à 1 183 € (451 € pour les grandes entreprises). Le montant moyen de l’abondement des participations investies dans un PERCO s’élève quant à lui à 553€ (377€ pour les grandes entreprises).

La participation investie dans le PERCO a permis à 86% des salariés d’utiliser jusqu’à 50% de leur enveloppe d’abondement. Le pourcentage est de 90% pour les salariés des grandes entreprises.

 

Analyse sectorielle des versements

PEE

Toutes tailles d’entreprises confondues, les salariés du secteur « information et communication » et ceux des « activités spécialisées, scientifiques et techniques, et services administratifs et de soutien » sont ceux qui ont le plus versé dans le PEE, avec un montant moyen par épargnant respectivement de 991 € et de 914 €.

Les abondements moyens les plus importants (1 155 € et 875 €) ont concerné les salariés des secteurs « agriculture, sylviculture et pêche » et « enseignement, santé humaine et action sociale », fortement représentés par les petites entreprises.

A l’inverse, les salariés du secteur « industrie manufacturière, industrie extractive et autres » ont reçu un montant d’abondement, plus faible, de 576 €.

Dans les grandes entreprises, les salariés du secteur « autres activités de services » ont bénéficié du montant moyen d’abondement du PEE le plus important (489 €).

 

 

PERCO

Toutes tailles d’entreprises confondues, les salariés des secteurs « information et communication » et « agriculture, sylviculture et pêche » ont versé les montants moyens les plus élevés (1 047 € et 891 €) et ont également bénéficié des abondements moyens les plus élevés (2 435 € et 2 206 €).

Dans les grandes entreprises, les salariés du secteur « activités immobilières » ont bénéficié du montant moyen d’abondement le plus important (1 797 €).

***

L’ensemble de ces chiffres démontrent que les dispositifs d’épargne salariale ont bien résisté à la crise financière, les salariés privilégiant une épargne à moyen-long terme.

Les entreprises comme les salariés privilégient le PERCO au PEE, les montants moyens versés dans le PERCO étant en hausse, malgré la crise et les fortes tensions pesant sur le pouvoir d’achat.

L’abondement de la participation dans le PEE, nouveauté de l’année 2009, a été adoptée par de nombreuses entreprises, notamment par les PME. S’agissant du PERCO, les salariés sont de plus en plus nombreux à optimiser leur enveloppe d’abondement en y versant leur participation.

 

 

***

Méthodologie du Baromètre de l’épargne salariale

Leader de la tenue de compte en France avec plus de 25% de part de marché*, Natixis Interépargne contribue activement à la réflexion menée autour du développement et de l’évolution de l’épargne en entreprise à travers la création d’un Baromètre, observatoire privilégié des tendances du marché.

Lancé début 2008, ce Baromètre est mis à jour chaque semestre et publié sur le site Internet de Natixis Interépargne (www.interepargne.natixis.fr).

Les données étudiées sont représentatives de l’ensemble des secteurs économiques et de toutes les tailles d’entreprises. Elles portent, au 1er semestre 2009 :

  • pour le PEE, sur les versements hors participation réalisés par près de 570 000 salariés de plus 11 500 entreprises ; sur les versements de participation réalisés par près de 630 000 salariés de plus 1 700 entreprises ;
  • pour le PERCO, sur les versements hors participation réalisés par près de 33 000 salariés de 3 400 entreprises ; sur les versements de participation réalisés par près de 44 000 salariés de 52 entreprises

 

 

Lexique

Abondement : versement complémentaire effectué par l’entreprise dans un plan d’épargne salariale au profit de ses salariés.

Plan d’épargne d’entreprise - PEE : système d’épargne collectif qui permet aux salariés de se constituer, avec l’aide de l’entreprise, une épargne investie en valeurs mobilières, dans un cadre fiscal avantageux et en échange d’un blocage de cette épargne pendant une période de 5 ans.

Plan d’épargne retraite collectif - PERCO : système d’épargne collectif (dont la mise en place est subordonnée à celle d’un PEE) qui permet aux salariés d’une entreprise de se constituer, avec l’aide de l’entreprise, une épargne investie en valeurs mobilières dans un cadre fiscal avantageux. L’épargne acquise par le salarié est disponible sous forme de rente ou de capital lors de son départ en retraite.

Natixis Interépargne, filiale de Natixis dédiée à l’épargne salariale, est leader de la tenue de comptes en France avec plus de 3 millions de comptes gérés et 25% de part de marché*. Elle participe activement à la promotion des solutions de rémunération complémentaire auprès des pouvoirs publics et joue un rôle majeur en matière d’innovation. Elle a notamment été précurseur en matière de solutions retraite, en mettant en place dès 1995, un Plan d’Epargne Long Terme et en lançant, quelques années plus tard, le premier PERCO intégralement géré selon une démarche socialement responsable. Depuis octobre 2007, Natixis Interépargne est le 1er acteur à proposer le versement par carte bancaire en ligne dans un plan d’épargne salariale.

 

 

* Source : Association Française de Gestion au 30 juin 2009

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Fichier attaché

Contacts Presse