Natixis soutient la lutte contre le paludisme

Paris, France, 24 avril 2012

A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme le 25 avril prochain, Natixis confirme son engagement pour la 8e année consécutive dans la lutte contre cette maladie qui tue encore près d’un million de personnes chaque année dans le monde.

L’engagement de Natixis dans la lutte contre le paludisme s’inscrit dans la durée et prend deux formes : le soutien actif à des programmes de prévention dans les zones d’endémie et le financement de travaux de recherche conduits par l’Institut Pasteur.

 

Des réalisations concrètes sur le terrain

Depuis 2005, Natixis agit sur le terrain et finance des programmes de sensibilisation des populations, de distribution de moustiquaires et de traitements antipaludéens auprès des plus fragiles, les femmes enceintes et les jeunes enfants.

Natixis a notamment apporté son soutien à trois programmes importants mis en place par l’association Plan France au Cameroun, au Burkina Faso et au Togo. Dans ces trois pays, 75 100 moustiquaires ont été distribuées. 46 000 femmes enceintes et 45 900 enfants de moins de cinq ans ont été protégés.

La dernière évaluation1 du programme mis en œuvre au Togo affiche des résultats significatifs :

  • 86 % des ménages détiennent une moustiquaire imprégnée en 2010 (18 % en 2004) ;
  • 89 % des enfants de moins de 5 ans dorment sous des moustiquaires (10 % en 2004) ;
  • - 95 % des femmes enceintes ont reçu un traitement préventif du paludisme.

 

Le soutien de programmes de recherche

En parallèle, Natixis finance des programmes de recherche de l’Institut Pasteur pour étudier les phénomènes de résistance des parasites aux médicaments qui sont devenus très préoccupants selon l’OMS.

Ces travaux, menés en collaboration avec l’Institut Pasteur du Cambodge, visent à comprendre ces phénomènes de résistance, à proposer des traitements alternatifs et à éviter leur dissémination.

Forte de ces résultats, Natixis confirme son engagement pour 2012/2013 :

    • aux côtés de l’association Plan France (www.planfrance.org) au Togo, avec un nouveau programme visant à augmenter la dotation en médicaments et à consolider les capacités des agents de santé ;
    • auprès de l’Institut Pasteur (www.pasteur.fr), avec de nouveaux travaux de recherche sur le comportement du parasite du paludisme face aux traitements à base d’artémisinines.

 

A travers ces actions, Natixis se mobilise sur le long terme en faveur d’un développement solidaire et apporte sa contribution aux Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) à horizon 2015 dans trois domaines : réduire la mortalité infantile, améliorer la santé maternelle et combattre le VIH/SIDA, le paludisme et les autres maladies.

Le paludisme tue encore près d’un million de personnes par an, selon les estimations de l'OMS, principalement des femmes enceintes et de jeunes enfants. Deux milliards d'individus, soit 40 % de la population mondiale, sont exposés, dont 90 % en Afrique.

Grâce à la mise en place de moyens de prévention (utilisation de moustiquaires imprégnées d’insecticide), de diagnostics et de traitements, des progrès considérables sont constatés dans de nombreux pays : 1,1 million de décès infantiles ont ainsi été évités en Afrique entre 2000 et 20102.

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Fichier attaché

Contacts Presse