Perspectives de marché 2021 – Les investisseurs institutionnels placent leurs portefeuilles sur la défensive en prévision d'une hausse des risques

web_publication.show.description
Paris, France, 9 décembre 2020
  • Huit investisseurs institutionnels sur dix affirment que les marchés ont sous-estimé l'impact à long terme de la pandémie ; moins de 20 % d'entre eux ne s'attendent pas à une reprise économique complète avant 2022
  • Les institutionnels adoptent une position défensive à l'approche de 2021, avec des allocations qui favorisent la diversification des actions, la valeur plutôt que la croissance, et un recours accru au capital-investissement et à la dette privée
  • Volatilité, tension politique, troubles sociaux en augmentation ; les taux négatifs, la hausse des impôts et les autres retombées de la réponse fiscale et monétaire à la crise du Covid-19 sont considérés comme des risques plus importants à long terme

Les investisseurs institutionnels mondiaux envisagent 2021 de manière prudente, dans un contexte de crainte que les marchés aient sous-estimé l'impact à long terme de la pandémie de Covid-19, selon une enquête publiée par Natixis Investment Managers.

L'enquête menée auprès de plus de 500 investisseurs institutionnels dans le monde, qui gèrent collectivement plus de 13 500 milliards de dollars d'actifs pour les pensions, les assurances, les fonds souverains, les fondations et les fonds de dotation, a révélé des perspectives de reprise mitigées. Les quatre cinquièmes des personnes interrogées ne s'attendent pas à ce que la croissance du PIB retrouve son rythme d'avant la crise avant au moins 2022, dont 35 % pensent qu'elle pourrait se produire en 2023 ou plus tard. Près de huit répondants sur dix estiment par ailleurs que le rythme de croissance actuel des marchés boursiers n'est pas viable. En conséquence, plus de la moitié (53 %) des investisseurs institutionnels mondiaux s'attendent à ce que les portefeuilles défensifs enregistrent de meilleurs résultats en 2021.

Toutefois, malgré ces perspectives prudentes, la majorité des investisseurs institutionnels sont confiants quant à la réalisation de leurs hypothèses de rendement : 64 % d'entre eux ayant l'intention de maintenir, voire d'augmenter leurs hypothèses de rendement, avec une hypothèse moyenne de rendement à long terme de 6,4 %, soit une baisse de 50 points de base par rapport à 2019.

En 2021, la répartition des grandes catégories d'actifs restera relativement inchangée dans les portefeuilles institutionnels, les investisseurs s'attendant à une répartition globale de :

  • 36 % pour les actions ;
  • 40 % pour les obligations ;
  • 17 % pour les produits alternatifs ;
  • 6 % pour les liquidités.

Toutefois, les investisseurs institutionnels procèdent à des ajustements tactiques au sein des classes d'actifs, avec des changements notables dans les allocations en 2021, y compris des projets visant à :

  • Diminuer les allocations aux actions américaines pour près d'un tiers d'entre eux (32 %) et d'augmenter l'exposition aux actions européennes (31%), Asie-Pacifique (32 %) et des marchés émergents (31 %).
  • Diminuer l'exposition aux obligations d'État (19 % le prévoient) et d'augmenter les allocations à la dette d'entreprise investment grade (28 %) et aux obligations vertes (23 %).
  • Élargir les stratégies alternatives, avec près de la moitié (47 %) qui s'attendent à augmenter les allocations à la dette privée, tandis que quatre sur dix s'attendent à augmenter l'exposition aux infrastructures et 38 % au private equity.

« Les investisseurs institutionnels positionnent leurs portefeuilles afin de naviguer à travers la volatilité à court terme et anticiper des opportunités d’investissements durables. Plus de la moitié (53,8 %) d’entre eux s’attend à une surperformance des fonds ESG », a déclaré Estelle Castres, co-directeur de la distribution, France, Belux, Genève, Monaco et Israël chez Natixis Investment Managers. « Nous sommes convaincus qu’une gestion active et de conviction est la meilleure solution pour eux afin de tirer parti des mouvements de marchés et créer de la performance sur le long terme, tout en optimisant la gestion du risque. »

Positionnement défensif des portefeuilles

Au cours de l'année à venir, les investisseurs institutionnels s'attendent à ce que :

  • La valeur surpasse la croissance (58 %) et que les grandes capitalisations surpassent les petites capitalisations (53 %) ;
  • Un peu plus de la moitié (52 %) pense que les marchés émergents surpasseront les marchés développés ;
  • La grande majorité (86 %) des investisseurs institutionnels conviennent de la nécessité d'être plus sélectifs dans la recherche d'opportunités sur les marchés émergents ;
  • 66% des investisseurs institutionnels s'attendent à ce que la croissance des entreprises technologiques se poursuive sans relâche ;
  • L'énergie, l'immobilier, les produits de consommation discrétionnaire et les services financiers devraient être moins performants.

Le rapport complet peut être téléchargé via ce lien URL [ICI].

Natixis Investment Managers a interrogé 500 investisseurs institutionnels, dont des gestionnaires de fonds de pension publics et privés, de fondations, de fonds de dotation, de fonds d'assurance et de fonds souverains en Amérique du Nord, en Amérique latine, au Royaume-Uni, en Europe continentale, en Asie et au Moyen-Orient. Les données ont été recueillies en octobre et novembre 2020, avant et après l'élection présidentielle américaine, par la société de recherche CoreData.

Le Natixis Investment Institute applique l’approche Active Thinking® aux questions critiques qui façonnent le paysage de l'investissement. L'Institut combine l'expertise dans les domaines du sentiment des investisseurs, de la macroéconomie et de la construction de portefeuille au sein de Natixis Investment Managers, ainsi que les perspectives uniques de nos gestionnaires d'investissement affiliés et d'experts extérieurs à la grande organisation Natixis. Notre objectif est d'alimenter un débat plus substantiel sur ces questions avec une vision à 360° des marchés et une analyse perspicace des tendances d'investissement.

Natixis Investment Managers accompagne les investisseurs dans la construction de portefeuilles en offrant une gamme de solutions adaptées. Riches des expertises de plus de 20 sociétés de gestion à travers le monde, nous proposons l’approche Active Thinking® pour aider nos clients à atteindre leurs objectifs quelles que soient les conditions de marché. Natixis Investment Managers figure parmi les plus grands acteurs mondiaux des sociétés de gestion 1 (€910.0 Mds d’euros sous gestion2). Natixis Investment Managers regroupe l'ensemble des entités de gestion et de distribution affiliées à Natixis Distribution, L. P. et Natixis Investment Managers S. A. Natixis Investment Managers, dont le siège social est situé à Paris et à Boston, est une filiale de Natixis. Cotée à la Bourse de Paris, Natixis est une filiale de BPCE, le deuxième groupe bancaire en France.

Provided by Natixis Investment Managers International – a portfolio management company authorized by the Autorité des Marchés Financiers (French Financial Markets Authority - AMF) under no. GP 90-009, and a public limited company (société anonyme) registered in the Paris Trade and Companies Register under no. 329 450 738. Registered office: 43, avenue Pierre Mendès-France, 75013 Paris.

1 Cerulli Quantitative Update : Global Markets 2019 a classé Natixis Investment Managers (anciennement Natixis Global Asset Management) 17e plus grande société de gestion au monde, sur la base des actifs sous gestion au 31 décembre 2018.

2 Valeur nette des actifs au 30 septembre 2020. Les actifs sous gestion (AUM) peuvent comprendre des actifs pour lesquels des services non réglementaires dits «non-regulatory AUM services » proposés. Cela désigne notamment les actifs ne correspondant pas à la définition de « regulatory AUM » énoncée par la SEB dans son Formulaire ADV, Partie 1.

Fichier attaché

Contacts presse

Porte-parole lié