Résultats du premier trimestre 2020 : une capacité bénéficiaire positive malgré un contexte de marché inédit

Paris, France, 6 mai 2020

Résultat net publié à -204 M€ au 1T20 sous l’effet de la transaction annoncée sur Coface2 et d’IFRIC 21

Ratio CET1 Bâle 3 fully-loaded1 à 11,4%, +310 pb au-dessus des exigences règlementaires

 

Un trimestre marqué par des effets marché (liés au contexte COVID-19) mécaniques et majoritairement réversibles :

  • Impact PNB de l’ordre de -290 M€ dont environ 160 M€ réversibles (XvA, seed money en gestion d’actifs)
  • Impact ratio CET1 de l’ordre de -90bps dont environ 70 pb réversibles (OCI, PVA, RWA marché/CVA)

UN MODÈLE ASSET-LIGHT DIVERSIFIÉ AU SERVICE DES CLIENTS

PNB SOUS-JACENT3 DES METIERS HORS CVA/DVA À 1,9 MD€ AU 1T20 (-3% SUR UN AN)

Gestion d’actifs et de fortune : bonne tenue des résultats, des marges et de la collecte

Solidité du modèle de gestion active avec un PNB sous-jacent3 stable sur un an au 1T20 malgré l’effet marquage sur le portefeuille de seed money. Revenus en hausse de +9% sur un an hors contribution du seed money, soit une évolution supérieure de +4 pp à celle des coûts

Marges en légère baisse à 29 pb sur le trimestre du fait de l’effet mix lié à la baisse des marché actions

Décollecte nette sur produits long terme limitée à ~5 Md€ en Amérique du Nord et ~2 Md€ en Europe (hors Fonds Généraux d’Assurance-vie)

Perspectives : poursuite du développement du modèle global et diversifié avec l’appui d’initiatives stratégiques majeures (LBPAM) et de relais de croissance avérés (WCM, Mirova, Thematics) tout en assurant un pilotage et une maîtrise des coûts en lien avec l’activité. Bon début de 2T20 à ce jour

BGC : un modèle diversifié couplé à une forte maîtrise des coûts

Accompagnement client avec >9 Md€ de financements octroyés depuis le début de la crise du COVID-19 au 30/04/204

PNB sous-jacent3 impacté par le contexte COVID-19 au 1T20, notamment au sein des activités de marché au travers de forts effets CVA/DVA et marquages (dividendes Equity). Très bonne performance de FICT, en hausse de +46% sur un an et de Investment banking/M&A, en hausse de +19%. Activité Global finance impactée par une baisse des commissions de syndication en mars

Contrôle des coûts, en baisse de -5% sur un an à change constant au 1T20

Coût du risque en hausse au 1T20 du fait de provisionnements notamment liés au secteur de l’énergie

Perspectives : poursuite des efforts réalisés en matière de gestion des coûts pour faire face à la baisse des revenus et la hausse du coût du risque. Dans un scénario macroéconomique sévère, incluant notamment une contraction du PIB français de -9% cette année et de -4% en vision cumulée 2020-21, le coût du risque sur le reste de l’année pourrait être en ligne avec celui du 1T20 ou modérément supérieur

Assurance : un modèle particulièrement résilient, générateur de croissance et de profitabilité

Hausse du PNB sous-jacent3 de +5% sur un an au 1T20 avec un impact limité de la volatilité des marchés

RoE sous-jacent3 à ~33% au 1T20

Perspectives : impacts limités attendus de l’environnement actuel sur le RBE 2020

Paiements : accélération de la création de valeur en début d’année

Hausse du PNB sous-jacent3 de +9% sur un an au 1T20 dont +13% sur janvier/février

RoE sous-jacent3 à ~15% au 1T20

Perspectives : dynamique positive de croissance des revenus attendue sur 2020

UNE STRUCTURE DE BILAN SOLIDE ET UNE SITUATION FINANCIÈRE RENFORCÉE

Ratio CET1 Bâle 3 FL1 à 11,4% au 31 mars 2020 vs. 11,3% à fin 2019. Ratio se situant +310 pb au-dessus des exigences règlementaires qui s’établissent désormais à 8,29%, en baisse de près de -120 pb vs. 1er janvier 2020. Du fait de cette baisse des exigences règlementaires, en particulier de la mise en œuvre anticipée de l’article 104 de la CRD V, Natixis se fixe désormais une cible de ratio CET1 Bâle 3 FL1 à 10,2% pour la période 2020-2021

Ratio de liquidité LCR >100% au 31 mars 2020 avec une gestion de la liquidité parfaitement intégrée au Groupe BPCE. De plus, >70% des actifs au bilan ont une maturité inférieure à 1 an. Ce bilan court se traduit notamment par une moindre sensibilité potentielle aux provisionnement IFRS 9 basés sur les pertes attendues à maturité

Capacité bénéficiaire1 positive de +60 M€ au 1T20 en dépit d’éléments volatils ayant impacté le trimestre

« Depuis le début de la crise du COVID-19, nos collaborateurs ont été fortement engagés dans le soutien de nos clients et de l’économie réelle, tout en continuant à travailler de façon très performante grâce à l’avance que nous avions prise en matière de travail à distance puisque nous avons été à tout moment en capacité de fonctionner de manière très satisfaisante. Je salue cet engagement et le professionnalisme de nos équipes qui ont d’ailleurs été remarqués par nos clients.

Malgré la crise, les revenus opérationnels et les charges de nos métiers sont stables par rapport à l’an dernier. En matière de gestion d’actifs et de fortune, les fortes baisses sur les marchés financiers ont réduit nos actifs sous gestion et nous ont amenés à marquer notre portefeuille de seed money, mais la décollecte est limitée et le taux de commissions est stable, ce qui démontre la pertinence du modèle multiboutique offert à nos clients. En Banque de grande clientèle, nous avons enregistré des résultats solides en fixed income, en investment banking et dans les fusions-acquisitions, tandis que d’autres activités ont été affectées négativement par l’environnement, à savoir les financements et les dérivés actions, dans un contexte inédit sur les marchés actions. L’assurance et les paiements ont tous deux enregistré un trimestre solide, marqué par une augmentation des revenus et des bénéfices, et les fondamentaux de ces deux métiers restent solides, même si les mesures de confinement réduisent leur activité à court terme.

Nos résultats au premier trimestre 2020 ont été caractérisés par un environnement sans précédent et donnent lieu à des mises au marché d’actifs et de passifs dans le cadre des règles IFRS, réversibles en fonction des évolutions de marché, qui ont un impact important dans nos comptes. Malgré ces éléments, notre capacité bénéficiaire demeure positive lorsqu’on prend en compte l’impact exceptionnel de la cession de près de 30% du capital de la Coface à un prix pré-crise et qu’on lisse sur l’année les taxes et contributions réglementaires versées au premier trimestre de chaque année.

Ces résultats témoignent donc de la robustesse de notre business model diversifié et nous bénéficions de nos solides positions en termes de capital et de liquidité. Le ratio CET1 de Natixis dépasse largement les exigences réglementaires et notre liquidité est assurée grâce à notre plateforme de financement conjointe avec BPCE. Les mesures annoncées par la BCE nous permettent également de réduire notre cible de solvabilité de 100 pb à 10,2%, et ce, pour la période 2020-2021. C’est sur la base de ce nouveau ratio que sera évaluée notre situation d’excédent de capital au travers de ces deux exercices.

La crise actuelle liée au COVID-19 est forte et ses conséquences économiques de moyen terme encore empreintes de nombreuses incertitudes. Dans un contexte aussi incertain, il nous a paru préférable de repousser l’annonce de notre prochain plan stratégique à l’horizon de la fin 2021. Entre-temps, nous continuerons à mettre l’accent sur la création de valeur pour nos actionnaires en générant des revenus diversifiés, en réduisant davantage nos coûts de fonctionnement, en continuant à nous transformer en permanence, et surtout, en continuant à servir nos clients dans un moment où ils ont particulièrement besoin d’accompagnement et de conseil.»

François Riahi, directeur général de Natixis

 

 

Les chiffres sont retraités suite à l’annonce de la cession d’une participation de 29,5% dans Coface, comme communiqué le 20 avril 2020. Un tableau de passage entre les chiffres retraités et la vision comptable est disponible page 15. 1 Voir note méthodologique 2 Voir page 5 3 Hors éléments exceptionnels. Hors éléments exceptionnels et hors IFRIC 21 pour le calcul du coefficient d’exploitation, RoE et RoTE. Voir note méthodologique 4 Données de gestion

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Fichiers attachés

Expert

Contacts Presse

Sujet lié