Paris, France, 5 novembre 2020

Résultat net publié à +39 M€ au 3T20 et à +152 M€ hors éléments exceptionnels1

Ratio CET1 Bâle 3 fully-loaded2 à 11,7%, +340 pb au-dessus des exigences règlementaires

RETOUR AUX BÉNÉFICES ET SOLIDITÉ FINANCIÈRE

PNB sous-jacent3 des métiers hors CVA/DVA à 1,8 Md€ au 3T20 (-14% vs. 3T19) et 5,2 Md€ au 9M20 (-15% vs. 9M19). Rebond d’activité vs. 1T20 et 2T20

Coût du risque en amélioration au 3T20 vs. 2T20

Résultat net sous-jacent3à +152 M€ au 3T20 (+39 M€ en vision publiée) et +75 M€ au 9M20 (-222 M€ en vision publiée)

Ratio CET1 Bâle 3 FL2 à 11,7% au 30 septembre 2020 (11,2% proforma). Ratio s’établissant +340 pb au-dessus des exigences règlementaires (+290 pb proforma) et +150 pb au-dessus de la cible actuelle de 10,2% (+100 pb proforma)

CHOIX STRATÉGIQUES ORIENTÉS VERS LA CRÉATION DE VALEUR PÉRENNE

ÉTABLIR DES BASES SOLIDES POUR LE PLAN STRATÉGIQUE 2021-2024

Développement soutenable de nos revenus

Gestion d’actifs - Préparation des relais de croissance

Finalisation du rapprochement entre Ostrum AM et LBP AM, créant un leader européen de la gestion de taux et assurantielle pour le compte de grands clients institutionnels avec près de 430 Md€ d’encours sous gestion à fin septembre. Combinés aux ~630 Md€ d’encours gérés au travers de ses boutiques de gestion active, Natixis IM renforce ainsi son positionnement diversifié avec près de 1 100 Md€ d’encours sous gestion. DNCA et Thematics voient par ailleurs leur positionnement renforcé via le transfert d’encours en provenance d’Ostrum

Gestion d’actifs - Évolution de la relation entre Natixis IM et H2O AM

Natixis IM et H2O AM ont engagé des discussions en vue d’un dénouement progressif et ordonné de leur partenariat. Ces discussions portent (i) sur une possible cession graduelle de la participation de Natixis IM dans H2O AM et (ii) sur une reprise ordonnée de la distribution par la société de gestion sur une période de transition jusqu’à fin 2021. Cette évolution serait soumise à l’examen et à l’approbation des autorités réglementaires compétentes. H2O AM ne sera plus considérée comme un actif stratégique de Natixis

Banque de grande clientèle - Repositionnement de l’activité dérivés actions en réduisant l’appétit au risque

Arrêt des produits les plus complexes et limites d’exposition revues à la baisse sur les produits à profil de risque faible et modéré. Ces produits seront essentiellement offerts aux réseaux du Groupe BPCE et aux clients stratégiques de Natixis, soit une réduction du nombre de clients de >400 à 50 environ. Revenus du métier actions attendus à environ 300 M€ par an avec une réduction de la base de coûts associée

Transformation des métiers : 350 M€ d’économies de coûts à horizon 2024

Programme de transformation et d’efficacité opérationnelle permettant de dégager environ 350 M€ d’économies de coûts pérennes à fin 2024 (~270 M€ de coûts exceptionnels associés sur la période 4T20-2023), incluant notamment la transformation du métier actions de la Banque de grande clientèle

Financement de la transition énergétique et réduction du coût du risque

Réduction active de -20% de l’exposition au secteur Oil & Gas depuis le début de l’année, grâce à un recentrage de l’activité de trade finance (-35%). Sortie complète de l’activité liée aux gaz et pétrole de schiste prévue pour 2022 avec une réduction des expositions de près de -25% déjà réalisée depuis le début de l’année. Outre une réduction attendue du coût du risque au travers du cycle, ce pilotage actif du portefeuille de financements devrait permettre à Natixis d’accélérer le verdissement de son bilan à travers l’accompagnement de ses clients, en lien avec le développement de son Green Weighting Factor

Gestion du capital : capacités durables de croissance et de retour à l’actionnaire

Avec un ratio CET1 Bâle 3 FL2 à 11,7% à fin septembre et 11,2% proforma de l’anticipation de l’ensemble des impacts règlementaires attendus à l’horizon 2021, Natixis dispose des marges de manœuvre nécessaires afin d’assurer le développement de ses métiers et sa capacité de distribution de dividendes. Natixis exprime ainsi son intention de renouer avec une telle distribution au cours du premier semestre 2021 (sous réserve des recommandations de la BCE) et de se piloter activement avec un ratio de fonds propres se situant environ 200 pb au-dessus de ses exigences règlementaires

« Ce trimestre, Natixis prend des décisions stratégiques et opérationnelles qui lui permettent de préparer l’avenir. Notre objectif est de réinscrire Natixis dans une trajectoire pérenne de création de valeur. Une nouvelle dynamique de croissance est donnée à la gestion d’actifs avec le rapprochement opérationnel entre LBP AM et Ostrum AM, permettant à Natixis IM de gérer désormais près de 1 100 Md€ d’actifs, et la décision de faire évoluer la relation avec H2O AM. L’ajustement de l’activité dérivés actions et la réduction des expositions au secteur Oil & Gas contribueront à assurer une plus grande régularité des résultats de la Banque de grande clientèle. Ces décisions constituent une étape importante dans le développement et la croissance de Natixis et ouvrent la voie à la préparation de son prochain plan stratégique à l’horizon 2024, qui sera présenté début juin 2021.

Par ailleurs, le trimestre écoulé met en évidence le retour de Natixis à des résultats positifs. Cette dynamique positive est marquée par une croissance soutenue des métiers Assurances et Paiements, par une bonne résistance du métier de Gestion d’actifs et de fortune notamment en matière d’encours sous gestion, et par une normalisation des revenus de la Banque de grande clientèle. Dans un contexte sanitaire et économique exceptionnel, je tiens à saluer l’engagement et la détermination des équipes de Natixis auprès de nos clients et au service du financement de l’économie et à réaffirmer ma confiance dans la capacité de Natixis à atteindre ses ambitions. »

Nicolas Namias, directeur général de Natixis

Les chiffres sont retraités à la suite de l’annonce de la cession d’une participation de 29,5% dans Coface, comme communiqué le 20 avril 2020. Un tableau de passage entre les chiffres retraités et la vision comptable est disponible page 16. 1 Voir page 6 2 Voir note méthodologique 3 Hors éléments exceptionnels. Hors éléments exceptionnels et hors IFRIC 21 pour le calcul du coefficient d’exploitation, RoE et RoTE

Fichiers attachés

Contacts presse

Porte-parole lié