RÉSULTATS AU 31 DECEMBRE 2008

Paris, France, 26 février 2009
  • Pertes de 2 622 millions d’euros avant produits et charges de restructuration
  • Des activités solides, une structure financière maintenue
  • Résultat net courant (1) positif hors actifs cantonnés : + 987 millions d’euros

Dans un contexte de crise financière qui a particulièrement affecté les banques de financement et d’investissement, conduisant à la faillite de Lehman Brothers et à une dislocation sans précédent des marchés au quatrième trimestre  2008,  les  revenus  du groupe  Natixis  pour  l’exercice  2008  s’élèvent  à 2 934 millions d’euros et son résultat net part du groupe à - 2 799 millions d’euros, après produits et charges de restructuration.

 

 

Résultats 2008 du groupe

Résultats 2008 hors actifs cantonnés

PNB : 2 934 millions d’euros

PNB : 6 386 millions d’euros

RNPG courant (1) : - 2 622 millions d’euros

RNPG courant (1) : 987 millions d’euros

Ratio Tier One : 8,2 % / supérieur à 9 % proforma (2)

 

 

 

En complément des mesures prises à l’été 2008, Natixis a décidé en décembre d’interrompre l’essentiel des activités de compte propre et de produits dérivés les plus complexes de la Banque de financement et d’investissement. Ces activités ont été cantonnées dans une structure interne à la Banque de financement  et d’investissement de Natixis. Elles seront, jusqu’à leur extinction définitive, gérées et cédées progressivement par une équipe dédiée.

En excluant ces actifs cantonnés, les revenus des activités « pérennes » de Natixis, centrées sur les activités de clientèles-clés du groupe, s’élèvent à 6 386 millions d’euros et dégagent un résultat net courant positif de 987 millions d’euros.

La solidité de la structure financière  du groupe  a été  maintenue  grâce  à l’augmentation  de  capital  de 3,7 milliards d’euros menée à son terme en septembre 2008 et à l’apport en décembre 2008 par ses deux actionnaires de référence (BFBP et CNCE) de 1,9 milliard d’euros correspondant à l’essentiel de leur quote- part de la première tranche du plan français de soutien au système bancaire.

Natixis, c’est :

  • un acteur-clé du financement des entreprises en France et à l’étranger, avec des encours de prêts et créances à la clientèle de 116 milliards d’euros
  • des performances commerciales solides, avec des revenus provenant très majoritairement d’activités de banque traditionnelles : financement des entreprises, gestion d’actifs, crédit à la consommation, épargne salariale, assurance-crédit, affacturage
  • une transformation en profondeur des activités de BFI, dont les effets commencent à se faire sentir
  • un plan de réduction des coûts résolument engagé
  • un adossement à deux actionnaires puissants qui construisent le deuxième groupe bancaire français, avec 20% de part de marché dans la banque de détail et 40 milliards d’euros de fonds propres

 

Les comptes consolidés de Natixis ont été arrêtés le 20 février 2009 par le Directoire. Sauf mention contraire, toutes les variations présentées dans ce communiqué sont calculées par rapport aux chiffres de la période correspondante (12 mois ou  4e trimestre) de l'année 2007.

(1) avant produits et charges de restructuration

(2) en tenant compte des projets en cours de cession et de la 2e tranche de SPPE

 

Retrouvez les résultats complets dans le document joint.

Cette présentation peut comporter des objectifs et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de Natixis. Par nature, ces objectifs reposent sur des hypothèses, des considérations relatives à des projets, des objectifs et des attentes en lien avec des événements, des opérations, des produits et des services futurs et sur des suppositions en termes de performances et de synergies futures.

 

 

Aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation de ces objectifs qui sont soumis à des risques inhérents, des incertitudes et des hypothèses relatives à Natixis, ses filiales et ses investissements, au développement des activités de Natixis et de ses filiales, aux tendances du secteur, aux futurs investissements et acquisitions, à l’évolution de la conjoncture économique, ou à celle relative aux principaux marchés locaux de Natixis, à la concurrence et à la réglementation. La réalisation de ces événements est incertaine, leur issue pourrait se révéler différente de celle envisagée aujourd’hui, ce qui est susceptible d’affecter significativement les résultats attendus. Les résultats réels pourraient différer significativement de ceux qui sont impliqués dans les objectifs. Natixis ne s’engage en aucun cas à publier des modifications ou des actualisations de ces objectifs.

 

 

Les informations contenues dans cette présentation, dans la mesure où elles sont relatives à d’autres  parties que Natixis, ou sont issues de sources externes, n’ont pas fait l’objet de vérifications indépendantes et aucune déclaration ni aucun engagement n’est donné à leur égard, et aucune certitude ne doit être accordée sur l’exactitude, la sincérité, la précision et l’exhaustivité des informations ou opinions contenues dans cette présentation. Ni Natixis ni ses représentants ne peuvent voir leur responsabilité engagée pour une quelconque négligence ou pour tout préjudice pouvant résulter de l’utilisation de cette présentation ou de son contenu ou de tout ce qui leur est relatif ou de tout document ou information auxquels elle pourrait faire référence.

 

 

Les principes et méthodes comptables retenus pour l’établissement des données comptables consolidées au 31 décembre 2008 sont identiques à ceux utilisés pour l’élaboration des comptes consolidés de l’exercice clos le 31 décembre 2007 établis conformément au référentiel IFRS tel qu’adopté dans l’Union européenne. L’amendement aux normes IAS39 et IFRS7 « Reclassement d’actifs financiers » adopté par l’Union Européenne le 15 octobre 2008 est applicable depuis le 1er juillet 2008. Cet amendement permet sous conditions les reclassements suivants :

  • reclassements d’actifs financiers (hors dérivés) en dehors de la catégorie des « Instruments à la juste valeur par résultat –Trading »,
  • reclassements des actifs financiers appartenant à la catégorie des « Actifs disponibles à la vente » vers la catégorie « Prêts et créances ».

Pour l’établissement des données comptables consolidées du 31 décembre 2008, Natixis a utilisé les possibilités de reclassement offertes par l’amendement.

To secure its communication, contents are certified on the blockchain using Wiztrust.

Fichier attaché

Contacts Presse