Résultats du 1er trimestre 2015

Paris, France, 6 mai 2015

PERFORMANCES DES METIERS CŒURS ET FORTE HAUSSE DU RESULTAT NET : + 25 % à 331 M€(1)

METIERS CŒURS : HAUSSE DE 15 % DES REVENUS A 1,9 MD ET PROGRESSION DE LA RENTABILITE, +170PB DE ROE A 11,6%

Banque de Grande Clientèle :

  • Développement des principales franchises notamment grâce à une production nouvelle de 5,7 Md€ dans les Financements structurés et une très bonne performance des activités de marché, tant en Fixed-income que sur les Dérivés actions
  • Nette progression de la contribution de la plateforme Amériques dans les revenus

Trimestre record en Gestion d’actifs : 820 Md€ d’actifs sous gestion, en hausse de 84 Md€ depuis le début de l’année, avec une collecte nette de 19 Md€ au 1T15

Progression soutenue des métiers de l’Assurance : hausse de 6% du chiffre d’affaires vs. 1T14

Déploiement des offres de SFS dans les réseaux : poursuite de la bonne dynamique dans le Crédit consommation (encours +9%), l’Ingénierie sociale (AuM +13%) et les Paiements (transactions monétiques +6%)

 

FORTE CROISSANCE DES RESULTATS(1)

Croissance du PNB des métiers cœurs de 15% vs. 1T14, à 1,9 Md€, et PNB de Natixis en hausse de 18% sur la même période (+10% à change constant)

RBE en hausse de 40% vs. 1T14 à 679 M€, +25% à change constant

Résultat net pdg en hausse de 25% vs. 1T14, à 331 M€, et de 23% à 373 M€ retraité de l’application d’IFRIC 21

ROE 1T15 des métiers cœurs en hausse de 170pb vs. 1T14 à 11,6%, avec une allocation de capital basée sur 10% des RWA

 

STRUCTURE FINANCIERE

Ratio CET1(2) de 10,6% au 31 mars 2015 pro forma estimé de l’acquisition de DNCA et après amortissement des IDA lié au phasage

22pb de génération de ratio CET1 liés aux résultats du 1T15 (29pb hors IFRIC 21)

Ratio de levier(1) de 3,6% à fin mars 2015 (+30pb vs. fin 2014) avec notamment une baisse du bilan de 3% vs. fin 2014 malgré l’effet change

 

Le Conseil d’administration a examiné le 6 mai 2015 les comptes de Natixis au titre du 1er trimestre 2015.

Pour Natixis, le 1er trimestre 2015 s’est notamment caractérisé par(1) :

  • une forte croissance des revenus des métiers cœurs de 15% vs. 1T14 et des revenus de Natixis de 18% sur la même période. La Banque de Grande Clientèle enregistre de très bonnes performances sur les activités de marchés et un bon niveau de production nouvelle dans les Financements structurés. La Gestion d’actifs connait un trimestre record en termes de collecte nette et d’actifs sous gestion, et l’Assurance affiche une progression soutenue de ses revenus. Au sein des Services Financiers Spécialisés, la poursuite du déploiement de l’offre dans les réseaux permet de bonnes performances sur plusieurs expertises,
  • une amélioration de 4pp du coefficient d’exploitation hors impact IFRIC 21, à 66,6%,
  • un coût du risque récurrent en amélioration dans l’ensemble des métiers sauf sur le secteur de l’énergie et des commodities,
  • un résultat net pdg hors impact IFRIC 21 en forte hausse (+23% vs. 1T14) à 373 M€,
  • une amélioration de 170pb du ROE des métiers cœurs vs. 1T14, à 11,6%,
  • un Ratio de levier(1) de 3,6% à fin mars 2015 (+30pb vs. fin 2014) avec notamment une baisse du bilan de 3% vs. fin 2014 malgré l’effet change,
  • un ratio CET1(2) de 10,6% au 31 mars 2015.

 

 

 

Laurent Mignon, Directeur général de Natixis, a déclaré : «Les performances de nos trois métiers cœurs ont été très solides au premier trimestre 2015, avec des revenus en nette hausse et une forte amélioration de la rentabilité. Le développement de nos franchises clés se poursuit, avec notamment une collecte nette record en Gestion d’Actifs, une dynamique commerciale soutenue des Activités de marché dans la Banque de Grande Clientèle et le déploiement de nos offres en Assurance et SFS dans les réseaux du Groupe BPCE. Ces développements ont été réalisés sans relâcher nos efforts en termes de consommation de ressources rares : les actifs pondérés restent stables et notre bilan enregistre une baisse conséquente sur le trimestre. Ceci permet à Natixis d’avoir une structure financière solide et de réaffirmer sa politique de dividende.»

  1. Voir note méthodologique
  2. Sur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013, y compris compromis danois – Sans phase-in sauf IDA sur pertes reportables
  3. Voir note méthodologique
  4. Sur la base des règles CRR-CRD4 publiées le 26 juin 2013, y compris compromis danois – Sans phase–in sauf IDA sur pertes reportables

 

Fichier attaché

Contacts Presse